15H40

by - 08 mars



15H40 - STOP ON ARRÊTE TOUT -  C'est l'heure symbolique à partir de laquelle les femmes ne sont plus payées. Ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes j'ai voulu témoigner moi aussi. Mais ce billet vaut aussi pour le 9 mars, le 10 mars, le 11 mars, le 12 mars et ainsi de suite...

J'en entends déjà certains râler: "Mais oui, on sait que c'est toute l'année, il fallait bien choisir une date..." - Avant même que je puisse expliciter ma pensée. Tu vois c'est ça le problème avec les raccourcis, les interruptions de parole et les préjugés faciles.

Le mois dernier alors que je faisais de la prospection chez un concessionnaire automobile dans le but de M'acheter une voiture pour mon usage PERSONNEL, j'ai dû commettre l'erreur de venir avec mon mari. Pas une seule fois, le vendeur ne m'a adressé la parole alors que j'étais pourtant bien à l'initiative de l'achat. A tel point que mon mari a dû sortir pour qu'enfin on daigne me renseigner...
Oui monsieur, je travaille, j'ai un compte en banque, un cerveau et des droits.

Pire encore... J'ai récemment restitué MON véhicule de société à MON employeur  accompagnée d'un ami qui s'est gentiment proposé de me raccompagner au retour. La collègue (MA collaboratrice) en charge de la vérification de l'état du véhicule s'est machinalement adressée à lui...

Et bien mes amis sachez que, je n'ai pas besoin d'un brevet en mécanique pour savoir ce qu'est un break et encore moins d'une paire de couilles, mes yeux me suffisent.

C'est du quotidien, du banal, de la routine... C'est pas grave...

Enfin, c'est ce que je me suis dit, au début... Puis, récemment dans le bus, j'ai vu une gamine en difficulté. Trois types s'étaient agglutinés autour d'elle et la "draguaient" lourdement, si on peut appeler ça comme ça (chez moi on dit insulter mais bon): "T'es bonne" - "J'te baiserai bien"- "Viens on la fait tourner"... Elle ne savait plus où se mettre, elle n'osait sûrement pas réagir, tétanisée par des propos tous plus obscènes les uns que les autres. Quand l'un d'eux a posé la main sur sa cuisse, je n'ai bien évidemment pas pu m'empêcher d'intervenir.

Prise de conscience (froide et flippante comme dirait Orelsan...)

Le problème, tu vois, c'est que des témoignages comme le mien, TOUTES LES FEMMES en ont au moins un. Droit de cuissage au boulot, inégalités salariales, harcèlement en tout genre... Si j'avais voulu être exhaustive, là tu tiendrais un roman entre tes mains.

  • EST-CE QUE C'EST CA LE MONDE QUE  VOUS VOULEZ LÉGUER A VOS ENFANTS?
  • EST-CE QUE J'AI LE DROIT D’ÊTRE CONSIDÉRÉE COMME UNE PERSONNE AVANT D’ÊTRE UNE FEMME, TA FILLE, TA MÈRE, TON ÉPOUSE OU TA SŒUR?

Mais tu sais quoi, on s'en fout de ton avis. Je suis une personne avec des droits et c'est comme ça que tu le veuilles ou non. Je n'ai rien à prouver, rien à justifier. C'est notre société qui doit être corrigée et non à nous autres, les femmes de nous adapter. Au nom de nous toutes, va te faire foutre si c'est ce que tu crois. 😉





You May Also Like

0 commentaires

À toi de jouer!